La roue de l’infortune

En mai 2017, le ministre de l’Education Nationale, Jean-Michel Blanquer, déclarait :

« Il n’y aura pas de loi Blanquer, j’en serai fier. »

Depuis il a pondu, comme les autres,  « L’école de la confiance ». On ne compte plus les réformes dans l’Education Nationale… Non mais, ils sont sérieux là ?

J’ai beau tourné, tourné, je tombe toujours sur…drapeau. Merci qui ? Merci Jean-Mi !

Au fait, ils demandent quoi les profs ?

Et finalement ils/elles obtiennent quoi ?

Jacques Risso, groupe les stylos rouges

Alors heureuses ?!!

Publicités

8 mars 2019 : « Tout va bien ! »

Journée Internationale des Droits des Femmes

(Sources : ONU et INSEE)

Dans le Monde

70 % des pauvres sont des femmes.

1 femme sur 3 a subi des violences physiques ou sexuelles.

200 millions de filles et de femmes ont subi des mutilations génitales.

En France

Entre le 1er janvier et le 3 mars 2019, 30 femmes ont été tuées par leur compagnon ou ex-compagnon.

Une femme meurt tous les 3 jours sous les coups d’un homme.

Les femmes gagnent 24 % de moins que les hommes (salaire annuel moyen).

………..etc, etc, etc………

A part ça ? En ce 8 mars 2019 « Tout va bien ! »

 

R. E. N. T. A. B. I. L. I. T. E

Qui ne s’est jamais senti comme ce poussin mâle sur le point d’être broyé vivant comme un vulgaire déchet ?

Sensiblerie ? Non. Empathie. Sensibilité. Instinct de protection.

Ce poussin, ce petit être fragile et sans défense, qui ne peut que subir cette violence gratuite et aveugle, symbolise toute l’horreur qui se cache derrière le mot RENTABILITE.

Lire la suite

« Elle portait un string en dentelle »

« Regardez comment elle était habillée : elle portait un string en dentelle avec un lacet sur le devant ».

Ces mots ont été prononcés par Elisabeth O’Connell, avocate d’un homme de 27 ans, accusé de viol sur mineure de 17 ans, à la Cour de Justice de Cork, en Irlande.

« A aucun moment, elle n’a pleuré », argumente le prévenu.

Le jury a tranché le 6/11/2018 : l’homme a été acquitté.

Ainsi, l’avocate a utilisé le vêtement comme « preuve de consentement ». Elle s’est appuyée sur un système favorisant la culture du viol, le « victim blaming » qui consiste à stigmatiser les victimes pour dédouaner les prédateurs sexuels. Et tous les moyens sont bons : réputation, tenue vestimentaire…

Certains diront : c’est l’avocate de la défense, elle a fait son job.

Alors c’est ça la justice ? Se servir d’un argument qui n’en n’est pas un et moralement répréhensible ? Se servir d’un système défaillant pour parvenir à ses fins ?

D’autres diront : cela se passe en Irlande, ça n’arriverait pas chez nous…

Sérieux ? Combien de femmes de « chez nous » ont été interpellées après une agression sur la question « Comment étais-tu habillée ? » Trop, beaucoup trop.

Et nous sommes en 2018. On ne peut ignorer l’état de sidération qui s’empare d’une personne lorsqu’elle est agressée. « Elle n’a pas pleuré… » tout comme « elle n’a pas crié… » ou encore « elle n’a pas dit non… ». Instinct de survie.

Quelle est cette société qui ose encore blâmer la tenue des femmes, y compris dans les tribunaux ?

En réponse à cette effrayante situation, l’association « I Believe her » a lancé un appel à publier des photos de strings ou de culottes sur les réseaux sociaux avec la mention « ThisIsNotConsent » (Ceci n’est pas un consentement).

Je n’ai pas de string mais j’ai choisi la culotte la plus voyante, celle qui comportait le plus de frous-frous parmi ma lingerie. En solidarité.

 

 

Le Salon du Fantastique, un évènement festif

Ce week-end c’est la 7ème édition du Salon du Fantastique à Paris et la 3ème participation de notre ami Gilles Chevallier, auteur de la saga « Les Compagnons de l’Orbe ».

A cette occasion, nous nous sommes retrouvés sur Second Life pour une interview express. Quoi de plus naturel pour des amateurs de science-fiction ?

Lire la suite

Octobre rose : la chasse aux cons est ouverte

Octobre c’est le mois de la campagne de sensibilisation au cancer du sein et l’incitation à se faire dépister. C’est malheureusement aussi une période propice à toutes les dérives…

 » Aujourd’hui, un homme m’a touché les seins. Ce n’était pas mon mec, mais je me suis laissé faire. »

Carton rouge pour la ville de Montceau-les-Mines qui réutilise cette année encore cette affiche déjà dénoncée en 2016.

Passons sur l’orthographe qui fait débat, c’est « l’œuvre » d’une dessinatrice, au sexisme bien intégré.

Lire la suite

Que c’est triste Venise…

Que c’est triste Venise
Au temps des amours mortes
Que c’est triste Venise
Quand on ne s’aime plus
On cherche encore des mots

Mais l’ennui les emporte
On voudrait bien pleurer
Mais on ne le peut plus

Que c’est triste Venise
Lorsque les barcaroles
Ne viennent souligner que les silences creux
Et que le cœur se serre
En voyant les gondoles
Abriter le bonheur des couples amoureux

(…)

Venezia City Showcase : https://maps.secondlife.com/secondlife/Yumix%20Prada/116/87/31

Que c’est triste Venise
Le soir sur la lagune
Quand on cherche une main
Que l’on ne vous tend pas

Et que l’on ironise
Devant le clair de lune
Pour tenter d’oublier
Ce que l’on ne se dit pas

Adieu tous les pigeons
Qui nous ont fait escorte
Adieu Pont des Soupirs
Adieu rêves perdus

C’est trop triste Venise
Au temps des amours mortes
C’est trop triste Venise
Quand on ne s’aime plus

Françoise Dorin / Charles Aznavour