La femme forte selon I-Télé

I-Télé est une chaîne de télévision française d’information nationale en continu et une filiale du groupe Canal+. Je ne pouvais pas ne pas réagir aux propos tenus par ces pseudos journalistes qui pullulent dans nos médias comme la septicémie sur une plaie infectée.

En effet, selon I-Télé, les femmes terroristes sont des « femmes fortes » je cite, et même des « inspiratrices » de Daesh.

Femme kamikaze (crédit AFP)

Femme kamikaze (crédit AFP)

Voilà comment rendre noble ou romantique une organisation criminelle en quelques mots plus que mal choisis. I-Télé découvre médusé qu’il y aussi des femmes parmi les terroristes….et en conclut qu’il s’agit de femmes fortes, voire de muses comme certaines femmes ont pu inspiré des peintres et des écrivains durant les siècles derniers.

On va remettre les choses à leur place et dans leur contexte. Non, Messieurs les journalistes de I-Télé, une femme forte ce n’est pas ça, celles qui répandent le sang de manière absurde et aveugle…

Les femmes fortes ce sont celles qui gardent la tête haute dans l’adversité, ce sont celles qui aiment, qui protègent, qui font front contre les discriminations et  les injustices de ce monde, ce sont celles qui osent encore être des femmes.

Ce sont aussi ces 250 femmes qui ont été exécutées par le groupe terroriste, à Mossoul, en Irak, parce qu’elles ont préféré mourir plutôt que de devenir les esclaves de ces combattants de pacotille sans foi ni âme. Ce sont celles qu’on essaie de briser et qui résistent quand même comme elles peuvent, dans leur for intérieur, dans leur moi intime alors que leur corps est violenté, alors qu’on leur refuse les droits les plus élémentaires, comme l’accès aux soins et à l’éducation. Celles qui, à un moment de leur vie, ont dit  « non ».

Les hommes de Daesh ont peur des femmes fortes. Ils vont manipuler des jeunes femmes européennes ou américaines fragiles psychologiquement, mal dans leur peau, influençables, alliant souvent paresse intellectuelle et physique ou en rupture familiale, en perte de repères et d’identité, empruntant à dessein les méthodes sectaires qui ont fait leurs preuves ou bien utiliser celles dotées d’une intelligence pervertie, malsaine,  brandissant la religion comme prétexte aux pires exactions,  pour leur servir de compagnes, d’esclaves sexuelles ou de chairs à canon kamikazes, dans l’ultime but de les entraîner dans une spirale de haine et de folie meurtrière.

C’est déjà moins glamour n’est-ce-pas et pourtant c’est la réalité, mais, comme toute vérité toute crue, elle n’excite pas les hommes.

 

Visualiser ses tenues enregistrées

Bonjour les Ami(e)s !

Aujourd’hui, j’ai envie de vous parler d’une petite nouveauté qui concerne le viewer officiel : le Visual Outfit Browser, ce qui nous donne en langage franco, en gros et en résumé, un moyen de visualiser ses tenues enregistrées.

inventaire3

Voici un petit tuto qui pourra donner un coup de pouce aux sliens(nnes) un peu, beaucoup, maladroits(tes)  !

Lire la suite

10 for 10 Hunt

Zibska organise une hunt dans sa shop jusqu’au 26 septembre. Il s’agit de cliquer sur certains échassiers noirs. Ils sont gros, ils sont beaux, on ne peut pas les louper !

C’est une chasse destinée surtout aux « artistes sliens flickliens- tendance surréaliste-approche bdsm » qui fleurissent partout dans ce monde étrange mais non moins pénétrant.

J’ai choisi l’option « tête pot de fleurs » et grosses chaînes autour du cou….^^et bien sûr talons aiguilles…

hunt-zibska

 http://maps.secondlife.com/secondlife/Deep%20Chill/96/154/2001

Bon, pour la photo traditionnelle avec les fesses à l’air, il faut demander aux 95 % des avatars féminins qui restent, vous savez les auto-proclamées « belles et rebelles, non féministes mais féminines« .

Faudra un jour qu’on m’explique comment on peut se dire « rebelle » sans rire juste parce qu’on exhibe le Q de son avatar dans un jeu virtuel, au chaud, dans le confort douillet de son appartement ou de sa maison, à l’abri devant son écran et de manière complétement anonyme…

Un petit stage en Afghanistan, au Pakistan, au Soudan, au Yémen, en Guinée, ou encore en Iran (pour ne citer qu’eux) s’impose et je les mets au défi de dévoiler ne serait-ce que la naissance des seins avec leur « vrai » corps dans ces pays-là et on en reparlera…ou pas.

Au crépuscule à Venta Silurum

En ce week-end de Septembre, une flemminginte aigüe, associée à des températures tropicales, m’ôte tout velléité d’une quelconque activité Rlienne. Ca tombe bien, j’avais justement une nouvelle sim à visiter, Venta Silurum.

D’emblée, je suis conquise par le superbe windlight maison.

venta_001

slurl : http://maps.secondlife.com/secondlife/Aisling%20Myst/42/80/31

Lire la suite

Library et le stéréotype de la libraire

Cica Ghost nous présente sa nouvelle performance « Library » introduisant une citation attribuée à Albert Einstein « The only thing that you absolutely MUST know, is the location of the Library. »

Cette artiste est prolifique en ce moment sur second life, les expositions s’enchaînent, peut-être un peu trop, car on n’échappe pas cette fois-ci à du vu et revu et au stéréotype de la libraire forcément laide, aux grosses montures, au teint blafard et à l’air sévère…mais bien sûr c’est du second degré, de l’humour, n’est-ce-pas ?

Library cica ghost

http://maps.secondlife.com/secondlife/Sky%20Atoll/243/202/40

Etonnement pas d’histoire à raconter, peu de place à l’imagination dans cet univers de livres empilés ou en vrac, où on retrouve quelques chats prêts à nous croquer, au regard de notre taille de Lilliputiens. Espérons que la prochaine performance remplira toutes les promesses auxquelles l’artiste nous a habitués.

J’ai trouvé l’adresse mais je n’ai pas rencontré le rêve, et vous ?