R. E. N. T. A. B. I. L. I. T. E

Qui ne s’est jamais senti comme ce poussin mâle sur le point d’être broyé vivant comme un vulgaire déchet ?

Sensiblerie ? Non. Empathie. Sensibilité. Instinct de protection.

Ce poussin, ce petit être fragile et sans défense, qui ne peut que subir cette violence gratuite et aveugle, symbolise toute l’horreur qui se cache derrière le mot RENTABILITE.

La seule définition possible d’un être humain : être doué d’intelligence capable de protéger les plus faibles et de respecter son environnement, la nature et tous les autres êtres vivants. Utopie.

Des gens ordinaires continuent à commettre des actes atroces, de manière complètement légale, quotidienne et sans état d’âme.

Sans état d’âme ? Ce sont des exécutants, ils sont payés pour faire cela, c’est leur job, ce qui leur permet de vivre et de nourrir leur famille. Mais ils sont doués de conscience, ils existent de vrais jobs qui ne consistent pas à tuer. Alors pourquoi ce choix ?

Ce qui me frappe dans les interviews avec des chasseurs par exemple c’est qu’ils finissent toujours par dire : « J’aime la nature » ou « Nous sommes des régulateurs de la nature ».

Hypocrisie ? Mauvaise foi ? Discours rôdé politiquement correct ? Sentiment de toute puissance ?

On ne doit pas appartenir à la même espèce parce qu’en fait quand on aime on ne tue pas, au contraire, on protège.

Dernièrement j’ai vu une certaine Johanna, présentée par Ardisson comme « l’égérie des chasseurs ». C’est une très jeune femme au look de bimbo -très apprécié des médias- qui prône la chasse au féminin. Elle va jusqu’à mettre en scène ses chasses en vidéo, avec des armes sophistiquées qui ne laissent aucune chance aux animaux, des armes de guerre et elle traque le gibier même en Pologne. 

La demoiselle présente fièrement ses proies ensanglantées sur les réseaux sociaux. Cela me donne juste envie de vomir. Erreur de jeunesse ? J’ai plutôt tendance à penser comme Brassens que « lorsqu’on est con, on est con, l’âge ne fait rien à l’affaire ». Et c’est monnaie courante pour des lobbyistes de présenter aux médias un modèle qui sort des stéréotypes.

Même en présentant un autre stéréotype, c’est-à-dire on sort du chasseur alcoolique et bourru du sketch des Inconnus pour passer à la bimbo blonde qui n’a rien à dire mais tout à montrer (modèle somme toute ultra-rassurant pour une frange de la population masculine) et avec M Macron et M de Rugy (Ministre de la pompeuse transition écologique et solidaire),  ils peuvent emprunter le tapis rouge. C’est légal, autorisé, ils peuvent agir en toute impunité et les cadeaux pleuvent.

Le permis de chasse est très facile à obtenir, je peux en témoigner car j’ai travaillé un peu plus d’un an dans une association municipale qui proposait entre autres des stages pour obtenir ce permis. Et en plus c’est très rentable pour les organisateurs. En résumé on donne le droit de porter une arme au tout venant. Et il semblerait qu’il soit d’actualité de diviser le prix du permis de chasse par deux.

C’est ainsi qu’en France et en Europe on continue chaque année à tuer des millions de poussins, on sépare les veaux de leur mère, on maltraite dans les élevages et les abattoirs… Indifférence. Elevage industriel. Au nom de la rentabilité. Sans se soucier de moralité.

Il y a bien les vidéos de L214 éthique et animaux pour témoigner, pour dénoncer l’insupportable et quelques articles dans la presse, et on s’offusque, on se dit « Ce n’est pas possible de nos jours ! » Et puis…plus rien. On passe à autre chose. Une autre actualité. On zappe. Nos députés ne bougent pas. Ils ont d’autres priorités. On se demande bien lesquelles.

L’être humain est à peine mieux loti. Comment peut-on respecter les autres si déjà on reste indifférent à la maltraitance animale ?

Quand j’étais au lycée, dans une rue perpendiculaire,  il y avait un magasin dont les vitres étaient suffisamment opaques pour qu’on ne puisse voir l’intérieur.

On entendait le piaillement des poussins mais surtout il y avait l’odeur. Une odeur forte et âcre. J’ai réalisé longtemps après que c’était l’odeur du sang. On y sexait les poussins et il y avait une machine pour broyer vivants les mâles, ceux jugés trop faibles ou les malformés.

A l’époque je n’étais pas bien informée, il me semble que peu d’entre nous l’était mais je ressentais sans le voir que ce qui se passait à l’intérieur de ce local était malsain. Et il était situé en plein centre de Bordeaux, près de deux lycées, l’un public, l’autre privé.  A 15/17 ans je n’étais pas prête à me confronter à cette souffrance, à imaginer la terreur de ces poussins séparés si tôt de leur mère et traités comme des déchets… Ce n’est que 3 ans plus tard que j’ai commencé à mener des actions militantes. Et même aujourd’hui je ne sais toujours pas si on peut être « prêt » à affronter cela.

Cruauté ordinaire perpétrée par des gens ordinaires.

Le ministre de l’Agriculture allemand a interdit le sacrifice des poussins mâles dans les couvoirs de son pays, mesure qui est entrée en vigueur en 2017. Ils ont mis en place un procédé qui permet de connaître le sexe dans l’œuf. Pensez-vous que notre ministre actuel, M Guillaume, aura le même courage ou est-il trop occupé à faire des courbettes à la FNSEA avec notamment le scandale du glyphosate ? C’est mal barré n’est-ce-pas, déjà parce que quand on ne respecte pas l’être humain comment peut-on espérer qu’ils respectent les animaux ?

Les associations de défense animale, comme la Fondation 30 millions d’amis,  réclament des mesures concrètes : supprimer les élevages en cage, des vidéosurveillances dans les abattoirs (en 2018 l’Assemblée nationale a rejeté l’amendement qui prévoyait de rendre l’installation de caméras dans les abattoirs obligatoire), interdire la vente d’animaux dans les animaleries, réglementer le transport d’animaux…

Je respecte infiniment celles et ceux  qui ont le courage de se battre  et j’envie ceux qui ont foi malgré tout en l’humanité.

 

https://www.planetoscope.com/elevage-viande/1900-poussins-males-tues-en-france.html

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s