Regards croisés

Le jeudi 12 octobre de 18 h à 20 h,  le SIRIC BRIO propose une soirée de regards croisés entre chercheurs, médecins et public sur le thème de « Ce fragment de nous qui reste à l’hôpital », à la Station Ausone, 8 rue de la Vieille Tour à Bordeaux et en direct sur Internet.

Que deviennent les échantillons prélevés sur les patients ?

Une soirée ouverte au public avec exposition-photos, regards de patients, explications d’experts et interventions de comédiens.

Labo d’anatomopathologie du CHU Bordeaux-Haut Levêque, crédit photo : Laure Bousseaud

https://siric-brio.com/ce-fragment-de-nous-qui-reste-a-lhopital/

Vous ne pourrez être présent.e ? Suivez ce lien pour suivre la soirée en direct : https://www.youtube.com/watch?v=vYahOkigSWM

Publicités

FAB

FAB, Festival International des Arts de Bordeaux Métropole, se déroule du 5 au 25 octobre. Pour attirer les Parisiens, le Maire de Bordeaux précise dans l’édito que « depuis le 2 juillet, Bordeaux n’est plus qu’à 2 h 04 de Paris« .

30 spectacles sur scène et dans l’espace public avec « Les Paysages aux frontières » comme fil rouge. Certains sont gratuits, d’autres pas.

http://fab.festivalbordeaux.com/fr/edition-en-cours/programme/

Lire la suite

Journée mondiale des animaux

  • la taille des populations des espèces de vertébrés a fondu de moitié en l’espace d’un demi-siècle (source WWF) ;

  • le trafic d’animaux sauvages s’élève à 160 milliards d’euros ;

  • 100 000 animaux domestiques sont abandonnés tous les ans (source SPA) ;

  • la maltraitance envers les animaux est un véritable fléau : souffrance animale dans les élevages et les abattoirs, animaux de cirque, de laboratoire, de spectacle (corridas, combats de chiens, de coqs, dauphins en captivité…)

Des militants de L214 (https://www.l214.com/) qui ont filmé pour dénoncer la violence dans les abattoirs français passent en jugement et seront fixés sur leur sort le 9 octobre.

Est-il encore possible de ne pas se positionner sur la question ?

 

La Tresse

La Tresse est le premier roman de Laetitia Colombani. L’idée lui est venue lorsqu’elle a accompagné une amie, atteinte d’un cancer, pour l’aider à choisir une perruque.

Smita l’indienne, Giulia la silicienne et Sara la canadienne, trois portraits de femmes courageuses qu’on découvre à un moment crucial de leur vie, qui devront faire un choix qui les marquera à tout jamais. Des univers différents qui ne se rencontrent jamais et avec pour seul lien la chevelure féminine.

Un joli roman qui évoque aussi des aspects terrifiants du quotidien que l’on fait subir à une moitié de la population mondiale et de ces femmes qui continuent à se battre malgré toutes les embûches semées sur leur passage. Avec un sujet qui me tient particulièrement  à cœur : celui de l’accès à l’éducation des filles.

C’est le personnage de Smita qui m’a le plus touché et c’est elle que j’aurais envie de serrer dans mes bras. Quel sera le vôtre ?

Lire la suite

Escale à … la Roche Posay

Parmi la diversité des cures thermales qui sont proposées, Faneton a voulu prendre aussi des infos sur le net mais aucun compte rendu ne l’a pleinement satisfaite pour faire un choix. D’une part parce que les renseignements ne sont pas complets, d’autre part parce qu’il y a toujours un doute sur l’honnêteté et l’authenticité des commentaires. Et elle n’est pas la seule.

Fontaine de la Roche Posay

C’est pourquoi ce billet existe. Faneton a testé une cure post-cancer à la Roche-Posay.

Elle ne possède aucune action dans les produits de la marque citée. Elle partage avec vous des informations, son ressenti, et quelques conseils, à prendre ou à laisser. Ce billet n’a pas la prétention d’être complet, c’est un retour d’expériences, un témoignage. Il pourra être enrichi par vos questions et/ou commentaires.

Lire la suite

Toc toc toc ?

Y a quelqu’un ? J’ai vu de la lumière, alors je suis entrée…

Regards sLiens revient, avec moins de sl et plus de rl. Et des liens toujours.

Cateryna continue ses explorations sur Second Life et alimentera cette rubrique tandis que Faneton se focalisera davantage vers…d’autres domaines.

Peut-être aurons-nous le plaisir aussi d’accueillir de nouveaux intervenants, occasionnels ou réguliers.

Qui sait ?