Le serpent qui danse

Un certain nombre de photographes sliens prennent prétexte l’inspiration à de grands maîtres. Soit. Mon œil a été attiré récemment par l’affiche sur Flickr d’une exposition  » The Dancing Serpent ».

J’aime beaucoup les poèmes de  Charles Baudelaire et je n’ai tout d’abord pas voulu me confronter à cette exposition par crainte d’être déçue bien sûr, ou agacée, mais je suis également tombée sur un article de Kate Bergdorf, auteure de ces images,  qui met sur le même plan les photographies virtuelles et les photographies réelles.

 http://maps.secondlife.com/secondlife/Hidden%20Village/33/179/875

J’ai lu attentivement et je vous fais part de quelques réflexions sur « Le serpent qui danse ».

Lire la suite

Le tendre et dangereux visage de l’amour

Le tendre et dangereux  visage de l’amour m’est apparu un soir, après un trop long jour. C’était peut-être un archer, avec son arc ou bien un musicien, avec sa harpe.

Je ne sais plus. Je ne sais rien. Tout ce que je sais, c’est qu’il m’a blessée, peut-être avec une flèche, peut-être avec une chanson.

Tout ce que je sais, c’est qu’il m’a blessée, blessée au cœur et pour toujours.

Brûlante, trop brûlante blessure de l’amour…
                                                                      
Jacques Prévert

un-bouquet-de-roses

Bouquet de roses rouges : Scandalize Roses (free group gift, 0 L$) : http://maps.secondlife.com/secondlife/Yavin%20Isles/135/109/23

BD « Jacques Prévert n’est pas un poète« , Cailleaux (dessin) et Bourhis (scénario) : http://www.lemonde.fr/bande-dessinee/visuel/2017/01/16/jacques-prevert-n-est-pas-un-poete_5063449_4420272.html#/chapters/01/pages/1

D’où que tu slames, on t’entendra !

Le principe de « Slam sans frontières » est de permettre à des gens éloignés d’une scène, en France comme à l’étranger ou en situation de handicap passager ou permanent de participer à une scène slam.

Zebiam Lungu exerce cette passion depuis 2007, avec la création d’un tournoi national, le tremplin slam, qui a évolué au fil des ans, le tournoi se transformant en championnat francophone en 2014 avec la participation de belges, suisses, togolais et de québécois.

Préparation du slam du 13/09 (Frederic, Fanette et Zebiam)

Préparation du slam du 13/09 (Frederic, Fanette et Zebiam)

Lire la suite

Twitter et Victor Hugo

Sur Twitter, le chef de file du mouvement romantique français, Victor Hugo, fait l’objet d’une vague d’insultes et de menaces de mort (!)  à la suite de l’épreuve du bac de français pour les premières ES et S.

En effet, l’un des textes proposés, était le poème « Crépuscule » issu du recueil « Les Contemplations ». Les « journalistes » semblent  s’en donner à cœur joie pour relayer l’info.

186745_imagno

Lire la suite

Pablo Nuestro que estas en tu Chile…*

 

Pablo Neruda est le nom de plume de Ricardo Eliecer Neftali Reyes Basoalto, poète, écrivain, diplomate, homme politique et penseur chilien, né en juillet 1904 et décédé en septembre 1973.

Neruda a choisi son pseudonyme en hommage au poète tchèque Jan Neruda (1834-1891).

Son père est cheminot et sa mère institutrice.

portrait de pablo neruda

Lire la suite

Frederic Heberle ou l’Eloge de la calinologie

 

A la lecture du blog de Frederic Heberle « La calinologie au service de l’homme », Frédéric Casset en RL, la magie des mots opère et on découvre avec plaisir un véritable poète. Il y publie non seulement ses poèmes en textes mais en présente également en images, les premiers datant de 2007.

Je vous recommande en particulier la lecture des suivants : pour leur approche toute en nuances du désir féminin « L’Art de la chasse », « Jouer à quatre mains », « L’amour vague », « Moments tendres » et « Acte d’amour », pour le regard d’un homme sur l’éternel féminin, « La Fée » ,« La Robe couleur de saisons » et « Il était une danse » ainsi que « Blues d’un soir d’hiver » pour son ode à l’amitié et « Le Profiteur » qui sonde la noirceur humaine.

Snapshot_620

Lire la suite

Allitérations ou Lecture de poèmes sur Second Life

 

« Pour qui sont ses serpents qui sifflent sur vos têtes ? »

Voici l’une des allitérations les plus célèbres de la littérature francophone tirée d’Andromaque de Racine (acte V, scène 5) et qui consiste en la répétition volontaire de la consonne s afin de simuler le bruit du serpent (sssss).

L’allitération, du latin « ad » (à) et « littera » (lettre),  est une figure de style qui consiste en la répétition d’une ou plusieurs consonnes à l’intérieur d’un même vers ou d’une même phrase. Elle vise un effet rythmique qui permet aussi de redoubler sur le plan phonique ce que le signifié représente. Elle est couramment employée en poésie, dans le roman poétique et le théâtre mais on peut la rencontrer aussi dans d’autres univers comme la publicité, pour créer un effet mnémotechnique, de mémorisation du nom du produit (source Wikipédia).

Snapshot_551

Lire la suite