Le Fessetival de Cannes et la misogynie à la française

à gauche : la photo originale de Claudia Cardinale en 1959 à droite : la photo très retouchée pour l’affiche du Festival de Cannes 2017 (moins de taille, moins de cuisses, une mèche de cheveux en moins)

 

Communiqué du Festival de Cannes : « La politique d’ouverture et d’accueil va souffler cette année, comme chaque année, sur la Croisette, pendant 12 jours d’images d’un monde qui ose se dire, se montrer, se regarder. »

C’est certain qu’il fallait oser. Oser présenter une image retouchée de « femme indépendante » (sic) avec plusieurs kilos en moins. La traque à la moindre rondeur, un mépris des courbes réelles féminines, le gommage de la singularité d’un individu. Un monde de clones ou d’avatars.  L’affiche a été dénoncée sur Twitter par Vincent Coquaz, journaliste.

Lire la suite

Publicités