Entre deux paires de boobs

Windlight Art Gallery propose une exposition collective. Je m’y rends tranquillement, avant le vernissage et le lag.

Bon, vous le savez, pour éviter aussi de participer au « « So cute, sexy, amazing, masterpiece ! » . 

C’était encore « Under construction ». Je zoome avec ma caméra.

A vrai dire, c’est le nom de Layachi Inhen qui a attiré mon attention car c’est un artiste qui m’intéresse et son parcours aussi. Ma caméra caresse les œuvres présentées, la délicatesse des traits, les tranches de vie proposées, l’invitation au voyage et au rêve…

http://maps.secondlife.com/secondlife/Water%20Haven/65/132/26

Et puis, en voguant sur les côtés, c’est la cata !

Je m’aperçois qu’il n’occupe qu’un petit espace, coincé entre deux Miss Boobs sliennes. Et cela devient récurrent dans les expositions collectives.

Porte-jarretelles vendus au prix de 1000 L$

 

Seins vendus au prix de 300 L$ (les deux)

Et oui, nous sommes sur Second Life, où les hippos se transforment en artistes et où des galeries virtuelles annoncent pompeusement « qu’elles visent  à soutenir l’art, la culture, la photographie, la musique et la mode » en faisant de la pub pour leur magazine qui « vise à soutenir l’art, la culture, la photographie, la musique et la mode » et qui, pour attirer le chaland, l’homme hétéro qu’elles prennent pour le beauf de base, on saupoudre l’ensemble de quelques boobs de pixels autrement dit « nichons » pour les non angliches. Et cela tourne en boucle, et certains s’habituent ainsi insidieusement à prendre des vessies pour des lanternes.

Je ne cherche pas à blesser donc j’ai enlevé le nom des personnes qui encadrent Layachi, elles ne sont pas visées directement, il y en a pléthore sur second life de ce style et je pense sincèrement que ceux qui les exposent, qui leur proposent d’exposer autrement que dans un cadre sans prétention, dans un joyeux amateurisme, ont une grande part de responsabilité dans toute cette médiocrité.

Après, des expériences sont tentées dans les opensims, dans le domaine de l’art et de la culture, mais, jusqu’à preuve du contraire,  cela reste dans un circuit fermé, et finalement peu ouvert à l’éducatif, à la transmission et au partage.

J’ai hésité à m’entretenir avec Layachi pour lui demander ce qu’il pensait de cela mais je pense que j’ai craint -à tort ou à raison – une réponse « politiquement correcte ». De toutes les façons, j’ai mis  les interviews de côté car je suis aphone pour la deuxième fois cette année.

Mais avouez tout de même, quelle tristesse…

Pour découvrir cet artiste dans de meilleures conditions et y prendre du plaisir, rien de tel que de visiter sa galerie virtuelle, sur plusieurs étages :  

http://maps.secondlife.com/secondlife/Music/126/242/37

Aux confins des jours qui meurent, 700 L$

Pour en savoir plus : http://layachi-hamidouche.net/

 

Advertisements

8 réflexions sur “Entre deux paires de boobs

  1. « Après, des expériences sont tentées dans les opensims, dans le domaine de l’art et de la culture, mais, jusqu’à preuve du contraire, cela reste dans un circuit fermé, et finalement peu ouvert à l’éducatif, à la transmission et au partage. »

    C’est précisément l’inverse! C’est précisément dans opensim qu’on partage gratuitement les ressources, que l’on s’entraide tant pour l’apprentissage des connaissances techniques que pour la promotion et la communication avec les différents protagonistes. Des professeurs de la maternelle aux universités viennent travailler avec leurs élèves, et ils sont pléthore.
    Quand au circuit, il est d’autant plus ouvert que les grilles sont connectées entre elles par le système d’hypergrid.

    Layachi a une exposition hébergée sur ParcDesArts sur FrancoGrid, et promis, y’a pas de boobs autour 😉

    • Je m’attendais à une réaction, je la souhaitais même. Je ne mets pas en cause les opensims mais je m’interroge sur leur impact, leur représentativité et aussi leur manque de communication.

      Tu dis que « des professeurs de la maternelle aux universités viennent travailler avec leurs élèves, et ils sont pléthore. » S’agit-il de professeurs français ? Nous ne sommes sans doute pas représentatifs (quoique) mais nous sommes un noyau de professeurs de l’Education nationale (du primaire à l’université) et dans nos établissements respectifs, personne n’a entendu parler, ni par le bouche à oreille, ni de manière formelle ou par l’intermédiaire de nos différents réseaux, de professeurs qui évolueraient dans les opensims avec leurs élèves ou étudiants.

      Y aurait-il une liste répertoriée de ces collègues ? L’un d’entre eux accepterait-il une interview pour un retour d’expériences ?

      • Je suis pas très douée en listing, mais essayons..

        Sur FrancoGrid:
        Sébastien Simao, du collège l’Estaque, Marseille.
        Jérome Guerlotte, université des Antilles.
        Yann Minh, conférencier en diverses universités parisiennes.

        Sur Craft Grid: l’équipe d’EDU3D, ils ont entre autre, illustré avec des 6-10 ans le Petit Prince d’une façon remarquable.

        Sur Ever Unistra:
        Michel Nachez, antropologue à l’université de Strasbourg.
        Anne Cordonnier, université de Strasbourg.

        Ceci est une toute petite liste d’acteurs francophones (j’ai la flemme), mais lorsqu’on exécute une recherche avec les mots clefs « education, opensim », on se rend vite compte que pléthore, en effet, il y a.

        Je suis sure que tu pourrais obtenir une entrevue avec les personnes dont j’ai listé le nom plus haut, d’ailleurs, je me permets de leur envoyer le lien vers cet article si l’un d’entre eux se sent de te répondre et/ou prendre contact avec toi.

        Aller, boob power 😉

  2. Bonsoir, moi-même issu de Second Life, que j’ai quitté il y a 5 ans pour m’arrêter sur une grille opensim nommée FrancoGrid, je n’ai pu m’empêcher de réagir à cet article. Je suis entièrement d’accord avec le fait qu’il est dommage de voir une exposition de Layachi coincée entre deux « œuvres » aux mœurs douteuses. Par contre les références aux opensim me font quelque peu sourire. Prétendre que les opensim sont un monde fermé et dépourvu de partage, d’éducation ou d’art, me semble ironique quand on sait que pas plus tard qu’hier soir, j’assistais au vernissage d’un autre artiste en compagnie justement de Layachi. Quand on sait que j’ai eu souvent à discuter avec des enseignants, que j’ai pu voir les créations des collégiens marseillais encadrés par leur professeur de mathématiques, qu’ils ont même participé à un « speed building » sur le thème des haikus. Quand on sait qu’actuellement une université travaille sur FrancoGrid pour virtualiser les TP que l’Éducation Nationale n’est pas capable de financer. Cela me fait sourciller de lire que nous sommes un monde fermé et sans partage, alors qu’au contraire, la grande majorité de nos créations sont partagées gratuitement et en full-perm, que contrairement à Second Life, les monnaies virtuelles sont ignorées sur la grande majorité des grilles, et qu’une grille comme FrancoGrid vous permet de travailler sereinement dans la plus totale gratuité. Enfin, pour illustrer notre « fermeture », j’invite tous les résidents de Second Life à nous rejoindre sur FrancoGrid, un monde essentiellement francophone (mais pas que) géré par une association dynamique, ce qui évite le despotisme d’un propriétaire unique de grille ou d’une société commerciale, venez et voyez par vous-même !

    • C’est bien de réagir.

      « Prétendre que les opensim sont un monde fermé et dépourvu de partage, d’éducation ou d’art, me semble ironique quand on sait que pas plus tard qu’hier soir, j’assistais au vernissage d’un autre artiste en compagnie justement de Layachi. »
      Là par contre, ce n’est pas vraiment ce que j’ai écrit ou voulu exprimer en une seule phrase sur l’opensim.

      Inviter, c’est un pas. Après, il y a l’accueil. Et en amont et en parallèle, l’information et la communication, non ?

  3. Chère Faneton,
    je suis une lectrice régulière de ton blog et c’est avec plaisir que je saisie la perche que tu nous tends, à nous les « Opensim » pour mieux communiquer – et oui, nous pêchons visiblement de ce point de vue !

    Ton article m’a fait sourire car j’ai visité cette exposition il y a peu, attirée par le nom de Layachi qui est un grand artiste reconnu dans son quotidien réel.
    J’ai eu une réaction assez proche de la tienne en visitant cette installation, du dépit pour tout dire.
    je n’ai pas compris la scénographie de cette exposition… Ce n’est cependant pas le propos de mon commentaire.

    Je suis sur SL depuis 2009 et sur une grille dite « Opensim  » depuis 2010. Il s’agit de FrancoGrid, la grille du métavers 3D francophone libre.
    Voici un lien bien utile pour qui souhaiterait en savoir plus sur ce que nous faisons sur cette grille, propulsée par le logiciel open source « OpenSimulator ».
    http://francogrid.org/documentation/134

    Je reste sur cette grille, que j’appelle ma base de travail irl/virtuelle,car elle répond très exactement à son énoncé de projet associatif que je recherchais.
    Le propos qui va suivre ne couvre que les grilles non commerciales, hypergridables.
    Nous trouvons sur cette grille une liberté d’expression et une source inépuisable d’entraide et d’échanges fructueux qui nourrissent nos projets. Nous aimons y pousser les limites du système et partager nos découvertes.
    Nous sommes nombreux à utiliser ces grilles ouvertes et non commerciales essentiellement pour y développer des projets réellement éducatifs, réellement artistiques et souvent en lien avec la réalité quotidienne d’un collège, d’une université, d’une école d’art, d’une association culturelle, d’un centre de recherche, etc. C’est un outil formidable car libre et ouvert.
    En terme de ressources francophones, nous savons qu’il y a un chantier énorme, mais nous pouvons dire que nous contribuons, dans la mesure de nos moyens, à les proposer régulièrement au sein de la grille et à travers nos réseaux sociaux. Certes nous sommes un peu noyés dans la majorité anglophone, mais nous existons et si quelqu’un souhaite nous trouver, Google sera son guide pour ne pas dire, une seule adresse, Francogrid.org. Je plaisante à propos de la seule adresse bien évidemment, mais avoue que je ne pouvais pas rater cette occasion !

    Je veux croire que ce que tu as appelé également un « circuit fermé » ne soit simplement lié à une méconnaissance des grilles sous OpenSimulator ouverte et notamment interconnectées entre elles grâce au développement du logiciel Hypergrid. Nous bénéficions d’un domaine d’exploration vaste et très diversifié. Ainsi nous pouvons circuler, rencontrer des gens et des cultures très différentes. Certaines grilles sont généralistes, mais beaucoup d’entre elles sont spécifiquement dédiées à un objectif précis, dont des projets culturels, éducatifs, de formation professionnelle, de travaux de recherche.

    Ce que je constate sur les trois dernières années dans ce que j’appelle le grand métavers libre, c’est un développement d’une conscience d’appartenir à un espace très ouvert et pluridimensionnel. Ainsi des échanges d’une grande richesse sont lisibles sur certains réseaux sociaux comme Google + sans vouloir faire de la publicité, à travers des groupes spécifiques; c’est un fait que de vrais échanges s’opèrent tant du point de vue technique que d’autres, des retours d’expérience,des invitations à participer, collaborer à des projets etc. De plus en plus, les grilles gèrent cette transversabilité possible entre elles et sont ouvertes aux autres pour justement partager, faire connaître, échanger et développer. Le grand métavers fonctionne, s’organise de mieux en mieux, et partage.

    Il y a toujours un travail énorme à faire en terme de communication, mais comme tu le sais, Rome ne s’est pas bâtie en un jour !
    Je pourrais citer une expérience à ce propos, menée par le groupe HG Safari basé sur FrancoGrid, qui contribue grandement à faire connaître ce grand métavers libre en organisant des visites hebdomadaires ( tous les mercredis à 21.00 France) Ces voyages organisés permettent de faire découvrir aux usagers de toutes grilles, les expérimentations possibles et d’en rencontrer les protagonistes et de débattre sur leurs travaux.
    Ce groupe vient par ailleurs, toujours pour renforcer la communication, de créer sur SL une ambassade qui propose à partir de ce samedi 25 mars et ce une fois par mois, une présentation du métavers sous OpenSimulator et de différentes grilles qui y sont représentées. Le concept, une présentation le dernier samedi du mois dans une langue différentes, ainsi pour le français, ce sera fin mai 2017.
    Le lien pour tout savoir sur cette Maison HG Safari sur SL : https://hgsafari.blogspot.sn/2017/03/the-house-in-sl.html

    Il y aurait encore beaucoup à dire, mais j’ai juste envie de te remercier de nous permettre d’en parler sur ton blog en réponse à ta provocation 😉
    Dans tous les cas, si tu souhaites faire des interviews, en savoir plus, je lis que Cherryfrancogrid et archaelmagic t’ont déjà donné des pistes, nous avons une réunion de résidents tous les mardis à 21.00 sur FrancoGrid, région Levillage, où nous t’accueillerons avec grand plaisir pour débattre de ces sujets d’ouverture, de partage et de communication, car je ne connais pas meilleur endroit pour le faire 😉
    Namaste et Boobs Power allez ! 😉

    • Tu as très bien compris mon intention Praline . 🙂

      J’avais déjà tendu une perche (et une grande) en 2015 : https://fanetonblog.wordpress.com/2015/05/30/festavi-francogrid/ et j’ai créé une rubrique « opensim ».

      Mais il est certain qu’un brin de provocation provoque plus de réactions. Et puisque tu es une lectrice régulière, tu sais que ce qui m’anime sont des valeurs de partage.

      Merci en tous les cas à tous les trois pour ces précisions.

      Je n’irai plus à la pêche, je n’ai plus l’énergie pour cela mais je reste « open » pour ceux et celles qui souhaiteraient communiquer sur le sujet.

      Namaste et Boobs Power ! ^^

      • Coucou Faneton,
        Merci de ta réponse ! 😉
        J’ai relu ce post auquel tu faisais référence et je m’en suis souvenu…j’ai réalisé que je souhaitais faire un commentaire et comme souvent, toujours à courir, j’ai liké et j’ai zappé ! En le relisant, ta réflexion sur ce panneau d’adhésion aurait du me sauter aux yeux, l’exemple type d’une erreur de com!
        Communiquer reste un art, à nous d’y travailler.
        je retiens de nos échanges que je n’hésiterais pas à te contacter et à te proposer des sujets concernant d’OpenSIm pour ta rubrique.
        Peut-être nous rencontrerons nous ce samedi à la Maison OpenSim de Hg Safari sur SL ? 😉
        Merci et hauts les coeurs ! 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s