Alice in Second Life

– Mais je ne veux pas aller chez les fous, fit remarquer Alice.
– Impossible de faire autrement, dit le Chat ; nous sommes tous fous ici. Je suis fou. Tu es folle.
– Comment savez-vous que je suis folle ? demanda Alice.
– Tu dois l’être, répondit le Chat, autrement tu ne serais pas venue ici.

Alice's Adventures in Wonderlland, illustration de Gwynedd Hudson

Alice’s Adventures in Wonderland, illustration de Gwynedd Hudson

http://maps.secondlife.com/secondlife/Flying%20Hippos/63/81/2971

« Quand je lisais des contes de fées, je m’imaginais que ces choses n’arrivaient jamais, et maintenant me voici dans un de ces contes ! On devrait écrire un livre sur moi, vraiment on devrait ! Quand je serai grande, j’en écrirai un. »

alice2

« – Dans cette histoire, tout a commencé par un thé.
– Bien sûr que « tout » commence par un T ! dit le Roi d’un ton aigre, me prenez-vous pour un âne bâté ? Continuez ! « 

alice6

« – Qui es-tu ?
(…)
– Je… Je… ne sais pas très bien, madame, du moins pour l’instant… Je sais qui j’étais quand je me suis levée ce matin, mais je crois qu’on a dû me changer plusieurs fois depuis ce moment-là. (…) Je ne comprends pas moi-même ce qui m’arrive, et, de plus, ça vous brouille les idées de changer si souvent de taille dans la même journée. »

« […] et la morale de ceci, c’est : Soyez ce que vous voudriez avoir l’air d’être ; ou, pour parler plus simplement : Ne vous imaginez pas être différente de ce qu’il eût pu sembler à autrui que vous fussiez ou eussiez pu être en restant identique à ce que vous fûtes sans jamais paraître autre que vous n’étiez avant d’être devenue ce que vous êtes. »

alice1

« – Voudriez-vous me dire, s’il vous plaît, par où je dois m’en aller d’ici ?
– Cela dépend beaucoup de l’endroit où tu veux aller.
– Peu m’importe l’endroit…
– En ce cas, peu importe la route que tu prendras. »

alice3

« S’il est impossible de ne pas penser à quelque chose, il reste encore possible de penser à autre chose. »

alice5

« La Reine avait une seule méthode pour résoudre toutes les difficultés, petites ou grosses.
– Qu’on lui coupe la tête ! dit-elle sans même lever les yeux. »

alice reine

« Sur l’eau calme voguant sans trêve…
Dans l’éclat du jour qui s’achève…
Qu’est notre vie, sinon un rêve ? « 

alice7

« Mais alors, dit Alice, si le monde n’a absolument aucun sens, qui nous empêche d’en inventer un ? »

alice fan

Alice au pays des merveilles, 1865, Lewis Carroll

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s