Bandana day pour Wigs for Kids

La Hair Fair a débuté le 16 juillet et elle se termine le 31. Lors de cet event, vous trouverez beaucoup de freebies sous forme de cheveux, de bandeaux…etc.

Mon propos dans ce billet est de mettre l’accent sur les stands « bandanas » dont la vente bénéficie intégralement à l’association américaine Wigs for Kids.

Elegance, Fanette Crystal pour Wigs for Kids

Elegance pour Wigs for Kids

« Remove your hair to show your care »

Le kit a été créé par Mel Vanbeeck et il s’agissait de texturer un ou 5 bandanas maximum. Les bandanas ont été donnés en full perm par l’intermédiaire de Sasy Scarborough de manière à ce qu’ils soient vendus à la Hair Fair.

Leur prix est de 50 L$ et les ventes sont entièrement reversées à Wigs for Kids. Les bandanas sont une exclusivité et seront détruits à l’issue de l’event.

L’association américaine Wigs for Kids  aide les familles à acheter des perruques pour des enfants qui perdent leurs cheveux lors des chimiothérapies, d’une alopécie, d’une pelade, d’une trichotillamanie (trouble compulsif du comportement qui pousse à s’arracher les cheveux) et autres maladies.

Le pouvoir des fleurs, Fanette Crystal pour Wigs for Kids

Le pouvoir des fleurs pour Wigs for Kids

« C’est d’abord dans le regard des autres qu’on lit qu’on est malade. On va se battre pour survivre dans un premier temps puis après, quand cela va mieux, on va s’intéresser à son apparence.

Les perruques coûtent cher, en France, une prothèse capillaire « correcte » vaut environ 400 euros et l’Assurance Maladie ne rembourse que 125 euros. Certains ne supportent pas la perruque et optent pour un foulard ou un bandana.

Je n’ai pas voulu présenter une de ces poupées sexy, ultra-maquillée, si habituelle sur second life. Non, la maladie et les traitements par chimiothérapie c’est l’extrême pâleur, la maigreur souvent, les cernes, la perte des cheveux et des poils, les nausées et les vomissements. On n’est pas dans un jeu ni dans un film ou une de ces publicités avec des superwomen qui se battent sur tous les fronts et à qui tout réussit.

Ce sont les séjours quotidiens en hôpital de jour, les protocoles de soin, la chambre implantable, les piqûres, les analyses de sang régulières, les scanners, l’attente encore et encore, l’angoisse toujours, la  fatigue, l’impression parfois de disparaître ou d’être transparente, de ne plus posséder son corps,  les regards qui se détournent, les phrases maladroites des « bien portants », le tri des amis qui se fait tout seul, la liste traumatisante des effets secondaires possibles…l’obsession de cette hôtesse de l’air qui débute son traitement de chimiothérapie et qui répète comme pour s’en persuader « je vais rester coquette », bombarde de questions et qui finit par s’effondrer en larmes…sans compter les complications administratives et financières.  Mais c’est aussi des sourires, des moments de complicité partagés, de l’entraide, des échanges de bons plans entre malades, le rôle primordial des soins de support, les amis qui sont restés et ceux qui se sont révélés, une main posée sur le front, une caresse sur le bras d’un accompagnant ou d’un personnel soignant…

Ce fichu cancer qui n’épargne pas les enfants…

Bienvenue dans la vraie vie avec toujours, toujours en toile de fond, comme une note d’espoir. »

Bandana day 2016 second life

https://hairfair.wordpress.com/

http://www.wigsforkids.org/#

https://www.ligue-cancer.net/

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s