EgoJail : quand l’égocentrisme lié à la peur empêche toute spiritualité

JadeYu Fhang vient d’ouvrir à nouveau sa sim Dark Tears pour sa nouvelle performance « EgoJail ».

Après des études aux Beaux-Arts et Arts appliqués, ayant fait du dessin pour textiles et désormais responsable auprès d’enfants sur la ville de Paris, Jade a débarqué sur second life « par hasard » en 2006. Elle possède plusieurs avatars, masculins aussi, mais c’est avec Jade qu’elle a commencé la création.

JadeYu Fhang @ Dark Tears

JadeYu Fhang @ Dark Tears

http://maps.secondlife.com/secondlife/Ancona/93/78/73

Fanette Crystal : Selon Piaget (et d’autres), la pensée de l’enfant est égocentrique, sa vision du monde se fait toujours par rapport à lui. L’enfant se perçoit comme le centre du monde. C’est une étape de notre développement. « EgoJail » est-elle ta représentation d’un égocentrisme qui persisterait à l’âge adulte et sous quelles formes ?

JadeYu Fhang : Oui, ça l’est et l’égo pour moi représente l’absence d’élévation vers des niveaux supérieurs. Je pense que cela persiste s’il est cultivé et surtout pris au sérieux. L’égo est une arme et une armure nécessaire pour se construire dans notre monde occidental mais si on lui donne trop de puissance, il est tyrannique et nous laisse dans l’archaïque.

Egojail1

Je le ressens fortement en ce moment dans notre système, il nous fait rester justement dans des systèmes et nous ne pouvons nous libérer d’eux. Nous nous illusionnons de notre liberté car cela nous rassure. Nous pensons être créateurs mais nous sommes guidés essentiellement par l’égo et la peur. L’égo entretient la peur. Lorsque nous n’avons plus peur, l’égo se rétrécit, il s’amoindrit, et là « peut-être » pouvons-nous rentrer en vraie discussion avec cet égo.

Qu’entends-tu par « absence d’élévation vers des niveaux supérieurs » ? Fais-tu une différence entre égocentrisme, égoïsme et individualité ?

Non, tout est relié. Niveaux supérieurs pour moi c’est s’élever à plus de spiritualité, avec l’égo rien n’est beau, ce n’est que de l’apparat, du clinquant. Les niveaux supérieurs représentent une forme de liberté.

Ne penses-tu pas qu’un artiste est forcément égocentrique ?

Oui et non. Il l’est et il ne l’est pas. Je pense qu’un artiste est poussé par quelque chose qu’il ne domine pas, qu’il est guidé et ça n’a rien à voir avec l’égo. Un artiste n’est pas forcément en représentation, il évoque une vision, un sentiment, c’est plus un filtre. Je pense que ce qui est égocentrique chez l’artiste, c’est de parler de son art. Je n’aime pas le faire, d’ailleurs je suis toujours maladroite avec ça. Les choses sortent comme ça, sans préméditation et sans intention. C’est seulement après que je me dis « Mais pourquoi j’ai sorti un truc pareil ? ».

Egojail2

Bien souvent, ce sont les autres qui me disent, moi je ne vois rien et en fait ça ne m’intéresse pas. Quand ce que je fais est terminé, c’est donné aux autres, ça n’est plus pour moi, donc je le laisse aux multiples interprétations et c’est très intéressant pour moi ce regard. Je pense que l’artiste a besoin du regard comme l’enfant.

Quelles sont tes influences, tes inspirations ?

Je suis très inspirée par la musique, toute sorte de musique, je peux passer du classique à l’électro, à la musique celtique mais plus du dark.

Tu buildes en musique par exemple ?

Oui, toujours. Cela me procure des images et des sensations. Pas de parole, juste de la musique. J’aime les sons, c’est comme un chemin. A chaque opening, je fais venir Morlita Quan, elle ressent complètement ce que je fais. Nous avons fait une installation ensemble « SYSTEMIK », c’était une collaboration fusionnelle géniale.

Egojail3

Mes inspirations sont encore la peinture, Van Gogh notamment, le surréalisme, le dadaïsme, le cubisme, bref, beaucoup m’ont inspiré. Ici, sur second life, les builders comme Nessuno Myoo, Cherry Manga, Anley Piers…Des univers différents mais très parlants pour moi.

Qu’est-ce que Second Life t’apporte ou t’a apporté ?

Une forme de liberté, la possibilité de créer, l’espace, l’évasion, des rencontres intéressantes, l’association Pirats qui m’a fait connaître à l’époque…Tout est possible ici et j’ai grandi sur différents domaines. J’adore expérimenter, SL est une énorme expérience, il permet de laisser le champ libre à l’imaginaire et à la créativité.

Egojail4

Mais il est aussi intéressant de s’observer à travers l’avatar, c’est la première chose que j’aime sur SL. L’avatar est un véhicule et une transmission. J’ai plein d’avi, c’est marrant de créer des personnalités et puis de les laisser.

Tu crées des personnages différents ?

Oui, j’essaie et des hommes aussi, c’est intéressant de déambuler en homme. Mais ce sont comme des petites touches de peinture, ils mettent une certaine densité à la toile de sl mais Jade est vraiment l’expression de ce que je suis. J’ai rencontré dernièrement des personnes en rl du monde virtuel et ils ont reconnu l’énergie de Jade. Evidemment, je ne lui ressemble pas dans les traits mais ce qu’elle dégage c’est moi, une façon de se regarder dans le miroir pour mieux se détacher, ce qui compte c’est ce que l’on fait pour le donner.

JadeYu Fhang

JadeYu Fhang

Avec ton avatar masculin, tu annonces la couleur ou pas ?

Non, mais je déambule, je ne me lie pas, j’observe. Je m’observe en mec, je ne suis pas très sociable avec cet avi. C’est juste des masques, mes masques peut-être, je ne sais pas.

 

Contrairement au jeune enfant, nous sommes capables de considérer et de prendre en compte la pensée de l’autre mais il y a une part d’égocentrisme, plus ou moins importante, dans chaque individu.

J’ai rencontré dans ce monde virtuel deux ou trois personnes qui s’étaient construits leur propre univers. Mais c’est un monde étriqué, non tourné vers l’extérieur, vers la vie, avec finalement peu d’interactions avec les autres. Une prison dorée, un enfermement. Et souvent construit plus pour se protéger que par pur égocentrisme. Une peur sous-jacente, presque palpable de la personne de se confronter aux autres car ils peuvent être perçus comme une menace car différents de soi.

On notera également à EgoJail deux écrans qui affichent des marques connues et cet œil grand ouvert qui nous observe et qui n’est pas sans rappeler Big Brother.  Symboliquement, il s’agit des yeux d’un énorme insecte qui tient entre ses pattes un avatar à la tête basse, tel un pantin désarticulé. Etre conforme, paraître dans la norme actuelle…sous peine d’être ignoré ou rejeté.

Egojail ecran

Cela est particulièrement marqué avec le concept « d’adulescence », cette tendance régressive d’hyperconsommation d’adultes qui ne veulent pas grandir.

Il ne faut pas craindre non plus les nouvelles technologies mais tout réside dans l’art et la manière de s’en servir…ou pas. Cela doit rester au service de l’humain et non le contraire.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Publicités

Une réflexion sur “EgoJail : quand l’égocentrisme lié à la peur empêche toute spiritualité

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s