Les femmes sont des extraterrestres

Vous ne le saviez pas ? Dans les publicités les femmes sont des extraterrestres. Une preuve ? Leurs règles restent désespérément…bleues ! Un liquide bleu et brillant qui coule sans déborder. Et nous sommes en 2015 !

De même, le cancer du sein, chouchou des médias, est présenté sous sa forme la plus glamour.

Ce sont toujours des battantes qui courent le marathon, qui volent en deltaplane, qui font de la moto, qui dansent à toute période de l’année tout en assurant le ménage, les courses et le reste, et le tout en restant…sexy !

Les mots « menstruations », « règles » ou « mastectomie » ne sont jamais employés.  Quant au mot « cancer », il reste persona non grata. Le tabou est fort.

Vous en connaissez beaucoup vous de ces « femmes-marketing »?

sang bleu

Les tampons, des produits de luxe ?

Pour couronner le tout, les députés ont décidé que les tampons et protections hygiéniques sont des produits de luxe et resteront taxés à 20 % au lieu de 5,5 %.  La messe est dite. L’hygiène féminine n’intéresse que les…femmes car on s’éloigne du domaine du glamour. Ce n’est pas aussi vendeur qu’une paire de seins ou de fesses.

C’est bien connu, une femme se promène 24h/24 en string et ses règles ne sont pas rouges. Mais quel est le souci avec le rouge ?

«Le rouge est exclu pour des raisons évidentes. Le message est suffisamment clair sans être choquant», précise Christine Fougeron, chef de produit de la gamme Always.

Je n’ai rien compris. Choquante, la couleur de nos règles ? Moi ce que je trouve choquant c’est de montrer une couleur qui ne correspond pas à la réalité.

Cet amendement, porté par la députée Catherine Coutelle, à l’initiative de l’association Georgette Sand (http://www.georgettesand.org/), visait à réduire la « taxe tampon » en argumentant que les protections féminines sont des produits « de première nécessité », qualité qui a pourtant été reconnue…aux sodas !

Mais, chaque année,  la « taxe tampon » rapporte 55 M d’euros. Et puis « la mousse à raser pour homme est bien elle taxée à 20 %« , contre-argument choc et stupide du député Christian Eckert,  secrétaire d’Etat au Budget.

tampon dessous de bras

Mais que contiennent-ils vraiment ?

On nous a toujours dit que les tampons pouvaient être dangereux à cause de notre seule négligence comme par exemple les « oublier » dans le vagin ! Cependant, on nous a jamais spécifiés que leur contenu -qui reste un mystère- puisse l’être aussi.

Une pétition, à l’initiative de Mélanie Doerflinger et en partenariat avec 60 Millions de Consommateurs, circule pour obtenir le détail du contenu de ces produits, ce que les marques refusent de faire, même après l’amputation médiatisée d’une mannequin à la suite d’un choc toxique dû à un tampon : https://www.change.org/p/rendre-visible-la-composition-des-tampons-et-serviettes-hygi%C3%A8niques/u/12319252?recruiter=84194348&utm_source=share_update&utm_medium=twitter&utm_campaign=share_twitter_responsive

Le cancer du sein, chouchou des médias

Savez-vous quel est le cancer le plus médiatisé ? Celui du cancer du sein. Alors certes, c’est le plus fréquent en France, dans l’Union Européenne et aux Etats-Unis mais il ne s’agirait pas non plus d’occulter tous les autres, car les pathologies sont différentes selon les malades sans parler des traitements.

cancer du sein glamour

Il faut dire aussi que les seins présentés sont photogéniques et bien loin de la réalité vécue par les patientes atteintes. On demande à des mannequins, des actrices de se dépoitrailler, ce qui est devenu habituel mais là ce serait pour « la bonne cause », avec un bon éclairage et tout ce qu’il faut, en fait à des personnes qui ne sont pas malades et  l’ensemble servi dans un emballage rose bonbon.  Ce serait ridicule si ce n’était pas à vomir tellement c’est indécent dans tous les sens du terme. C’est sûr que le cancer colorectal, encore une fois, c’est moins sexy.

Cependant, des publicitaires, conscients du problème, ont détourné des photos de marques connues pour être obsédées par les seins en les interpellant sur la mastectomie mais les affiches ont été interdites aux Etats-Unis. Est-ce vraiment utile de préciser que ce serait également le cas en France ?

pub-interdite-cancer-du-sein-2

A force de vouloir « dédramatiser » – le cancer fait peur, c’est un mot qu’on remplace souvent par « décédé(e) des suites d’une longue maladie » – on  culpabilise ceux qui ne correspondraient pas à ce moule du  monde « parfait ». La maladie fragilise, on pense d’abord à survivre,  alors cette image de femme forte à tout prix ils peuvent l’avaler et s’étouffer avec ! Il ne s’agit pas non plus de s’apitoyer ou de se résigner, mais il y a une marge entre les deux, alors qu’il suffirait de porter un regard lucide et bienveillant.

Octobre rose, une campagne récupérée par de nombreuses marques

octobre-rose-image-3

Et non, pour Octobre rose, on n’a pas participé à la course en talons aiguilles ou en trottinette pour soi-disant sensibiliser les femmes au dépistage précoce. Après, si cela amuse certaines/certains, et que cela permet d’attirer les médias pour récolter des fonds, pourquoi pas ? Exhiber des calendriers de femmes seins nus en bonne santé « so sexy » à des femmes qui ont peur de perdre le(s)  leur(s), c’est délicat, n’est-ce-pas ? Des slogans du style « vaincre le crabe sans  faillir », c’est sympa pour ceux qui luttent mais pour qui la maladie progresse.  Même l’industrie pornographique, univers machiste et violent,  s’est engouffrée dans le bon filon commercial. Cela peut être très difficile à supporter. En plus de la souffrance, il faut faire avec le regard de cette société qui nie la réalité et le quotidien des malades. L’enfer peut être pavé de bonnes intentions…

Alors soyons clairs, on n’a pas besoin de jeux débiles ni de ces initiatives médiatiques de mauvais goût.

La reconstruction mammaire, un luxe réservé à des privilégiées ?

On a besoin d’argent pour la recherche, et aussi pour informer sans édulcorer et sans négliger les soins de support. Investir dans la formation des médecins à l’écoute des patients est indispensable quand on entend encore des témoignages de femmes qui ont désiré par exemple une reconstruction mammaire et à qui l’oncologue a répondu  » Estimez-vous heureuse, vous êtes en vie. Le reste n’est qu’accessoire. » , ou encore  » Vous avez 60 ans, vous n’êtes pas prioritaire pour une reconstruction, on peut vivre parfaitement avec un seul sein ».

pub-interdite-cancer-du-sein

D’un côté, on assène aux femmes que leur féminité se résumerait à une paire de seins et de l’autre des professionnels de santé se montrent suffisants envers des femmes « ordinaires », qui à leurs yeux n’étant ni assez jeunes, ni mannequins n’auraient pas besoin d’avoir des seins…C’est rude, c’est le moins qu’on puisse dire. Et totalement intolérable, on passe d’un extrême à l’autre avec pour toile de fond un regard réducteur et misogyne.

Il est légitime de vouloir prendre soin de soi, c’est même le signe qu’on va mieux ou qu’on veut aller mieux surtout après une série d’épreuves et très souvent avec à vie une épée de Damoclès sur la tête.

En ce qui concerne les mutuelles, certaines ne remboursent pas les dépassements d’honoraires et quand on sait que cela peut se chiffrer jusqu’à 3000 euros, cela laisse perplexe.

« Environ 35 % seulement des femmes mastectomisées font reconstruire leur sein, estime le professeur Laurent Lantieri, chef du service de chirurgie plastique de l’hôpital Henri-Mondor, à Créteil . Un chiffre très bas pour un pays développé comme le nôtre. Et pas seulement parce que la majorité des patientes préfère vivre avec un sein en moins plutôt que de retourner sur le billard […] mais aussi parce que se faire reconstruire en France est un parcours de la combattante dans lequel toutes les femmes, hélas, ne sont pas à égalité.»

Cette politique de l’autruche n’est pas sans conséquence dans le domaine de la santé et a des répercussions psychologiques dévastatrices.

Pourquoi la réalité effraie-t-elle tant les hommes ?

Qui est, qui est le prochain ? chante Stromae.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s