Escale à…City Inside Out

Jusqu’au 30 juin, Haveit Neox expose sur LEA20 sa ville sans maison ni habitant mais…avec des insectes.

C’est vrai que l’on peut penser que seuls des insectes pourraient survivre en cas de catastrophes nucléaires dans ce monde de fou où nous vivons.

Sauf que là, il ne s’agit nullement de cela parce que, en fait, Neox nous propose une vision de la ville telle qu’il imagine que des sans-abris pourraient la percevoir…

 Evidemment, je suis tombée dans la toile de tas d’énormes grosses petites araignées…Brr….Restons zen, ce n’est que du virtuel. Bon, on peut préciser aussi que les araignées ne sont pas des insectes mais des arachnides, qu’elles ont 8 pattes et pas 6, pas d’antenne, ni d’aile et…bla, bla, bla.

city inside out

Parfois, sur cette plateforme, j’ai l’impression d’être une petite mouche abeille papillon prêt à se faire dévorer par un monstre énorme. Pas vous ? En attendant, je me libère de ce truc collant avant de voir débarquer leur adorable maman et je vous donne le taxi :

http://maps.secondlife.com/secondlife/LEA20/118/59/22

L’affiche de Neox nous plonge dans l’ambiance  avec son « Without a home, there are only exterior ». Il y a trois niveaux à explorer : le ciel, le land et le sous-sol.

Je ne sais pas quel ressenti vous aurez au niveau de la visite. En tout cas, ce n’est pas un univers rassurant. Un dédale d’escaliers vertigineux qui monte jusqu’au ciel, une route qui paraît sans fin et qui bouge comme un tapis roulant, un sous-sol peuplé de créatures étranges, un navire échoué, des immeubles déformés…l’ensemble forme un tout plutôt oppressant.

city3

Le propos de Neox est de nous présenter une ville à travers le regard d’un sans-abri. Pour une personne qui vit dans la rue, c’est un univers étrange et menaçant. Pas de quiétude, pas de chaleur, pas de home sweet home, pas de refuge, pas de cocon, pas de douceur…

J’avais lu dans un article que les sdf marchaient beaucoup, pour se réchauffer, pour passer le temps. Mendicité, alcool, bagarres. Naufrage. Un univers parallèle au nôtre qui fait froid dans le dos. On en côtoie tous.  Pour le réveillon, près du traiteur, à même le sol, sous un amas de cartons et de papier journal pour se protéger du froid.  Et le chien qui prévient son maître lorsque quelqu’un s’approche. Aux feux de signalisation, à faire la manche ou des plus jeunes qui font des numéros de clowns, près des bureaux de poste…

La Fondation Abbé Pierre, dans son rapport annuel du 3 février, signale qu’il y a 3,5 millions de SDF ou de mal-logés en France. Et la trêve hivernale prend fin aujourd’hui, ce 31 mars.

Bon… les ami(e)s, je vous souhaite quand même une bonne visite !

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s