8 mars 2015 : triste bilan

Le 8 mars est l’occasion de faire un bilan, un état des lieux sur la situation des femmes et des filles dans le monde. C’est la journée internationale des droits des femmes, à ne pas confondre avec… la Saint-Valentin.

Le sexisme est tellement banalisé dans nos sociétés que beaucoup passeront à côté, nieront les faits, les statistiques, les nombreux témoignages, baisseront les bras ou l’auront complètement intégré.

Ainsi pour « la Journée de la femme », Etam nous offre royalement une culotte (si on achète un soutien-gorge) , le magazine dit féminin Marie-Claire invite des personnalités masculines pour les photographier avec une …poule (c’est de l’humour, si, si) et on nous propose toute une panoplie bdsm pour faire comme dans le nanar qualifié avec mépris de film de meufs « Cinquante nuances de grey  » (ou de force ?) parce que comme chacun sait, nous adorons être attachées mais pas avec la ficelle du rôti …

bd journée de la femme

A part ça ? oui, mis à part les publicitaires opportunistes et le dieu fric, on nous propose quoi finalement ? Ben, rien…Nous sommes en 2015 et l’égalité homme-femme n’existe toujours pas. Et cela malgré que 20 ans se soient écoulés depuis l’adoption de la Déclaration et du Programme d’action de Beijing (http://beijing20.unwomen.org/fr ).

L’ONU lance donc un nouvel appel (espoir ?) pour…2030.

Lire la suite