Deux hommages à Dali, génie créatif et personnage controversé

En ce moment, sur Second Life, fleurissent deux hommages à Salvador Dali, un des peintres les plus prolifiques du XXe siècle et l’un des rares à avoir eu son musée de son vivant.

Le premier est celui de Louly Loon, avec son « Lou Dali, a fan story » sur Plusia Ars Island et le second de Taikogo Akina avec ses reproductions sous forme de sculptures à la Galerie des Machines.

1) Louly  et son petit air à la Gavroche devant l'un de ses builds 2) Impossible de louper Tai parmi les Ken et les Barbie avec son avatar actuel de Jugnot dans le Père Noël est une ordure

1) Louly et son petit air à la Gavroche devant l’un de ses builds
2) Impossible de louper Tai parmi les Ken et les Barbie avec son avatar actuel de Jugnot dans le Père Noël est une ordure

Talentueux, méticuleux, exigeant dans son travail (« Pas de chef-d’œuvre dans la paresse ! »), Dali s’est forgé au fil des ans un personnage excentrique, provocateur et mégalo (« Le surréalisme, c’est moi). C’est un touche à tout qui a fait de la pub « Je suis fou du chocolat Lanvin ! » avec ses moustaches taillées vers le haut (« L’unique chose dont le monde n’aura jamais assez est l’exagération »), a collaboré avec Luis Bunel pour son court-métrage surréaliste « Un chien andalou » et pour la petite anecdote il a signé également le logo de la fameuse sucette Chupa Chups.

Dali et chupa

Réputé pour son goût pour l’argent, le père du mouvement surréaliste, André Breton,  le surnommait « Avida Dollars », mouvement dont Dali fut exclu en 1939. Mais Breton avait déjà mis à l’écart Miro quelques années auparavant.

L’œuvre de Dali est influencée par Freud, sa femme Gala et le décès de son frère aîné à 22 mois et dont les parents lui ont attribué le même prénom.

Contrairement à ses deux compatriotes comme Picasso et son Guernica ou Miro avec sa série « Peintures sauvages » qui se placent du côté des républicains et qui dénoncent les atrocités commises, Dali se rapproche de Franco, El Caudillo,  pendant la guerre d’Espagne. Comment faire l’impasse sur cette terrible guerre civile et l’assassinat du merveilleux poète et dramaturge Lorca par des miliciens franquistes ? Lorca avait 38 ans et ses écrits furent censurés en Espagne jusqu’à la mort de Franco en 1975 ! Dali, qui ne nourrissait pas les mêmes sentiments amoureux du jeune poète à son encontre, fut peiné et choqué par la fin tragique de son ami.

Louly s’interroge également : Certes, on peut critiquer ses positions politiques et son attachement à l’argent. Un artiste doit-il être politiquement correct ? J’aime l’écriture de Céline, doit-on n’en retenir que son collaborationnisme et son antisémitisme ? Et tout jeter ? C’est un vrai débat qui s’ouvre là.

Lou dali

Attardons nous donc sur ce qui nous retient ici et sur l’œuvre du peintre. J’ai demandé à Louly et à Taikogo ce qui les attiraient chez Dali :

Louly : Sa folie, sa grande virtuosité artistique, sa liberté créative et de pensée. Son éclectisme. Artiste touche à tout. Il a ouvert une voie nouvelle dans l’art, origine à mon sens du pop art, du surréalisme et de cette catégorie fourre-tout qu’est l’art contemporain.

Son attachement à ses origines aussi. Qui ne connait pas Port-Lligat* et la Catalogne** ne peut pas comprendre Dali.

Lou dali montres molles

Son intérêt pour la psychanalyse et les rêves.

Lou dali bateau papillon

Et pour finir, ces œuvres me « parlent ». Devant une œuvre de Dali je ne pense pas « c’est beau ». Je suis admirative de la virtuosité, de la liberté que ces œuvres dégagent. Je m’interroge. C’est au delà de l’esthétique plus complexe et plus intéressant à mes yeux. J’entre en vibration.

http://maps.secondlife.com/secondlife/Crystal%20Cave/184/126/1037

* C’est à Port Lligat, petit village de pêcheurs, près de Cadaqués, que se trouvait la résidence principale de Dali devenue de nos jours la Maison-musée Salvador Dali

** Dali est né à Figueras ( Figueres en catalan), une ville du nord de la Catalogne, en Espagne

Taikogo : Déjà c’est le personnage qui a marqué mon enfance, quand il apparaissait à la télé en noir et blanc avec ses grandes moustaches , ses yeux écarquillés, s’exprimant avec des mots inconnus. A l’adolescence, je me suis mis tant bien que mal à l’aérographe*** et l’hyperréalisme et on m’a offert un très beau livre sur son œuvre. Comme le disait Dali , je ne prends pas de LSD je suis du LSD. Dali, c’est surtout les couleurs chatoyantes, des zones désertiques avec des corps monstrueux ou des objets torturés . Mais c’est aussi parfois de la peinture académique, quand il représente le corps de Gala aux formes voluptueuses ou un Christ sur la croix.

tai dali

Mon tableau préféré est évidemment le « Torero hallucinogène », on y découvre au premier regard l’atmosphère des arènes mais en regardant bien, c’est plusieurs tableaux dans un tableau, chaque détail a une histoire. On y trouve des trompe-l’œil comme Voltaire reconstitué avec le corps de 2 femmes, le torero formé par les ombres des Vénus, des personnages insolites comme la femme qui prend un bain de soleil dans la mare de sang du taureau ou lui-même étant jeune avec son cerceau.

Le Toréro hallucinogène, huile sur toile, 1970

Le Toréro hallucinogène, huile sur toile, 1970

Un tableau de Dali, c est comme le LSD, ça fait peur et c’est beau à la fois.

*** L’aérographe est une méthode de peinture qui est basée sur le même principe que celui du pistolet à peinture utilisé par les carrossiers.

Tai dali montage

http://maps.secondlife.com/secondlife/Paris%20Couture/66/243/32

Pour apprécier l’œuvre de Dali il faut se rendre à Figueras, le Théâtre-Musée Dali a fêté son 40ème anniversaire le mois dernier. C’est un univers loufoque, original, extravagant…Gageons que vous serez cueillis pour ceux qui ne l’ont pas encore visité par la beauté des aquarelles.

dali aquarelles

Et je vais me permettre de reprendre la très jolie formule de Louly et vous invitez à visiter les musées pour « entrer en vibration ».

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s