Homeless de Tutsy Navarathna @ SL11B

Tutsy Navarathna est un artiste multimédia français, réalisateur de documentaires courts ou expérimentaux et de machinimas, qui vit et travaille en Inde depuis plus de 12 ans.

Il présente à SL11B, en collaboration avec Harper Beresford, « Homeless », un court documentaire mélant images réelles et images issues de Second Life et  résultat d’un concours organisé par « Screen my Shorts » en partenariat avec UWA, destiné à lever des fonds pour les sans-abris. Le thème tiré au sort est « homeless by choice ».

Il s’agit également d’une réflexion sur les disparités existantes dans le monde.

homeless en tete

« Il s’agissait de réaliser en un mois, autour d’un thème tiré au sort, un film entre 4 et 10 minutes, avec insertion dans le film d’une petite phrase : I got it ! »

J’ai eu comme thème « homeless by choice’, c’est pour cela que j’ai choisi de montrer des gypsies et sadhus qui sont en Inde typiquement des sans logis par choix.

« Les sadhus, sortes d’hommes saints ont renoncé à la société et sillonnent l’Inde en ne vivant que de mendicité. Ils dorment à la belle étoile ou dans des abris précaires. La communauté de sadhu serait à peu près de 5 millions de personnes majoritairement constituée d’hommes mais il y a aussi des femmes. »

Babasteve-sadhu

Au-delà de la recherche spirituelle, les raisons qui poussent à choisir la vie de sādhu peuvent être diverses : fuir sa caste,  échapper à une situation familiale pénible, à une situation économique calamiteuse, mais aussi pour une femme à l’infamie du veuvage, ce qui fait qu’il existe, bien qu’en nombre bien moindre (10 % de la population sādhu), des sādhu femmes ou sādhvī (साध्वी sādhvī).

(source Wikipédia)

« Le film « Homeless » est donc fait d’un mélange d’images de Second Life et d’images réelles que j’avais tournées précédemment et insérées dans des univers en 3D. »

J’ai toujours bien aimé ce mélange d’images réelles avec les mondes virtuels comme pour mettre en évidence le curieux mélange que nous vivons aujourd’hui entre notre réalité et nos virtualités.

homeless citations

« C’est à partir de 2010, après la découverte de Second Life et du fantastique outil de création que ce monde nous offre, que j’ai commencé à faire des machinimas ».

Le machinima (formé à partir des mots machine, cinéma et animation) est un film réalisé dans un univers en 3D qui utilise le moteur graphique d’un jeu vidéo. Il est né dans les années 80-90.

Quelle est ta vision de l’Inde d’aujourd’hui ?

« Vaste question ! L’Inde a toujours été extrêmement paradoxale où le meilleur et le pire peuvent se côtoyer. Cet immense pays a de multiples visages, comme les avatars et des dieux, certains sont terribles, d’autres extraordinaires. C’est en tout cas une nation qui a sans doute grâce ou à cause de ses puissantes structures sociales n’a pas été totalement contaminée par l’Occident et où la vie n’est pas complètement policée et peut comporter une part importante d’inattendu, d’aventures et de sentiment de liberté. »

L’Inde moderne se trouve face à de nombreux problèmes comme l’expansion démographique, la pauvreté, l’environnement, et une infrastructure souvent déficiente. Mais c’est aussi une nation jeune et pleine d’énergie. C’est un pays très attachant mais on peut aussi y être totalement allergique.

homeless_005

Le documentaire peut se visionner  à Fascinate et sur Youtube.

http://maps.secondlife.com/secondlife/SL11B%20Fascinate/224/229/22

Quelle est ta position sur les violences faites aux femmes  ?

(réf : https://fanetonblog.wordpress.com/2014/06/04/intouchables/#more-655)

Toutes ces violences sont absolument abominables quelles qu’en soient les raisons et doivent être condamnées sans complaisance.

C’est une bonne chose que les pays occidentaux s’émeuvent et fassent une pression internationale pour éviter ces horreurs. Cela dit, il faudrait tout de même regarder aussi un peu du côté de chez nous où 10 885 viols sont déclarés en France. Leur nombre réel serait très supérieur puisqu’on estime, à partir d’enquêtes de victimation, que 75 000 personnes sont victimes de viols chaque année. La majorité des personnes attaquées sont des femmes mais pas uniquement.

homeless_004

Selon des données récentes de l’ONU, si la pauvreté recule dans le monde (cependant, près de 40% de la population mondiale vit avec moins de 2 $ par jour), les inégalités s’accentuent : 20 % de personnes détiennent 90 % des richesses.

 En conclusion, je citerai Pierre Rabhi :

Il nous faudra répondre à notre véritable vocation, qui n’est pas de produire et de consommer jusqu’à la fin de nos vies, mais d’aimer, d’admirer et de prendre soin de la vie sous toutes ses formes.

 

 

 

 

Publicités

Une réflexion sur “Homeless de Tutsy Navarathna @ SL11B

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s