La Goulue, Jeanne la Folle et Le Moulin Rouge

 

Le Moulin Rouge, ce fameux cabaret parisien, mondialement connu et reconstitué avec talent sur Second Life sur la sim Paris 1900,  a été ouvert le 5 octobre 1889, par l’espagnol Joseph Oller et Charles Zidler, au pied de la butte de Montmartre.

Dans ce Paris du XIXe siècle, des hommes portant habit noir et chapeau haut de forme, viennent s’encanailler dans ces lieux dits « de plaisir ».

Snapshot_478

C’est ainsi que Louise Weber,  née à Clichy vers 1865, que l’on surnomme « La Goulue » ou encore « Vide-Bouteille » et qui a été élevée par une mère blanchisseuse, devient du jour au lendemain la coqueluche des nuits chaudes parisiennes. Vedette du seul spectacle du Moulin Rouge, le chahut, elle y effectue le grand quadrille, une danse très osée car elle y dévoile ses jambes et sa culotte ornée d’un cœur brodé, à une époque où les femmes portaient des robes longues.

Le peintre Henri de Toulouse-Lautrec l’immortalise grâce à son affiche « La Goulue », réalisée en 1891. « Quand je vois mon cul dans ses peintures, dit-elle, je le trouve beau… »

Elle affirme malicieusement de l’artiste : « Il me grandit. »

 La goulue1

Le French Cancan, ce numéro incontournable du cabaret, né à Paris en 1850, s’inspire des blanchisseuses qui dansaient tous les dimanches à Montmartre en dévoilant leurs jupons affriolants à leur amoureux, et est associé à la musique d’Offenbach.

Mais derrière cette apparente joie de vivre, derrière la fête se cachent la misère et l’exploitation humaine.

Louise Weber est remplacée sur la scène du Moulin Rouge par Jane Avril. Cette dernière, qui s’appelle en réalité Jeanne Beaudon, est née en 1868 à Belleville et voue une réelle passion à la danse depuis l’enfance, son refuge apparemment. L’écrivain Raoul Ponchon, témoin de son époque et qui rédige des gazettes en vers, lui rend hommage dans

« Le Journal » du 3 octobre 1900. J’en livre ici un court extrait * :

« Elle danse comme on danse

Au Moulin-Rouge, mon Dieu…

Mais avec quel élégance !

Elle est canaille, si peu ! 

(…)

Et sans plus de commentaire,

Elle vous donne à penser

Que sa fonction sur terre

Est seulement de danser. »

 

jane%20avril%20-%20websiteJane Avril

Elle est  surnommée Jeanne la Folle car si elle décrite comme sensible et intelligente,  cette élégante danseuse à la silhouette élancée gardera une fragilité nerveuse suite à la maltraitance d’une mère demi-mondaine et alcoolique et sera placée très jeune dans une institution malgré un père appartenant à la noblesse italienne.  Elle meurt pauvre sous l’Occupation allemande en 1943, après avoir vécu quelques années avec l’écrivain et humoriste Alphonse Allais. Toulouse-Lautrec, dont elle a été le modèle préféré,  la trouvait « extrêmement frémissante ». Elle imposera sa couleur fétiche, le rouge, pour ses dessous, en lieu et place du blanc traditionnel.

Jane Avril sera supplantée à son tour par Yvette Guilbert, qui parle du peintre atteint d’une maladie osseuse congénitale et dont la taille n’excède pas 1m44 comme d’un « Quasimodo de l’art ».

Toulouse Lautrec et la Goulue

Quant à La Goulue, elle terminera alcoolique, recueillant animaux de cirque âgés ou malades, chiens et chats errants et hirondelle blessée.  Elle vendra aussi des allumettes aux terrasses des cafés. Cette femme, qui faisait hurler les hommes de joie lorsqu’elle faisait sauter leur chapeau du bout de sa chaussure après un numéro trépidant, s’éteindra misérablement en 1929 dans un hôpital…

Pour finir sur une note plus légère, quelques paroles d’un air connu et intemporel (il suffit de remplacer « son jupon » par « ses dessous »), en supposant que les hommes aient une âme :

« Frou-frou, frou-frou,

Par son jupon la femme

Frou-frou, frou-frou,

De l’homme trouble l’âme ».

 

 

 Publié dans Avenir Web-3D

                                                                                                        

 

* Le Journal du 3 octobre 1900,  Raoul Ponchon :

http://www.paperblog.fr/1829673/jane-avril

 

Le Moulin Rouge : http://slurl.com/secondlife/Paris%201900/117/178/24

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s