Christian Lacroix, Marc Moana et sa Machine à explorer les collections

 

Christian Lacroix, le célèbre couturier, président du jury d’un concours organisé sur Second Life ?

Ce fleuron de la Haute Couture française, au style baroque et flamboyant, aurait-il donc créé un avatar ? Pourrait-on le croiser sur la plateforme ?

Alors, info ou intox ?

cl1Christian lacroix images christian-lacroix-sketch-for-michelle-obama

Du 1er/11/2010 au 19/01/2011, le CNCS (Centre National du Costume de Scène) et Aire ont organisé un concours : création de costume et d’une scénographie numérique sur la plateforme E-CNCS dans Second Life.

Le jury, composé de membres du E-CNCS, des concepteurs de l’exposition « Les Insolites », d’un commissaire, d’un scénographe, d’un graphiste et du concepteur du E-CNCS, l’artiste Marc Blieux, était présidé par…Christian Lacroix.

Mais est-ci si étonnant ? Si on s’intéresse au personnage, on s’aperçoit que la mode est loin d’être son seul champ d’action et que c’est un homme passionné par le théâtre et les costumes de scène.

Et si je regarde dans mon propre univers, il est présent  par l’intermédiaire d’un ravissant chemisier de sa ligne de prêt-à-porter Bazar née en 1994,  d’un timbre-poste « Cœur de Lacroix » émis en 2001,  par le biais d’un dictionnaire « Le petit Larousse illustré » de 2005, relooké par ses soins à l’occasion de la 100e édition ainsi que d’une bouteille collector de 2008 d’Evian, au design inspiré par le costume des Arlésiennes et de quelques ouvrages dans ma bibliothèque…Non, non, pas encore dans mon dressing de robe haute couture griffée Lacroix, hélas… mais si vous insistez…

En 2010, il a dessiné les illustrations de couverture et de jaquette de neuf romans du catalogue du Livre de Poche dont « Carmen » de Prosper Mérimée.

 

Cl3 carmen

 

 

Il faut souligner également que Christian Lacroix a reçu le Molière du costume pour le Cyrano de Podalydès en 2006.

cyrano

 

Et puis, l’une des pionnières dans ce domaine est certainement Coco Chanel qui, déjà en 1924, signait les costumes du ballet « Le Train Bleu ».

La liste n’est pas exhaustive et la collaboration la plus récente entre le monde de la mode, du cinéma et celui de la danse est apparue sur nos écrans le 9 février : Black Swan, avec Natalie Portman, où le réalisateur Darren Aronofsky a fait appel au talent des sœurs Kate et Laura Mulleavy et leur maison de couture américaine Rodarte.

« La mode influence le spectacle et les spectacles nourrissent la mode » confie Lacroix.

A cette occasion, j’ai eu le plaisir de rencontrer Marc Moana qui m’a présenté sa « Machine à explorer les collections » que j’ai rebaptisée « Machine à défier le temps » parce que c’est un défi de vouloir conserver  tous ces magnifiques costumes, un projet innovant et expérimental, comme il le dit lui-même.

Un homme passionné et un artiste assurément.

Snapshot_735

Marc Moana aka Marc Blieux

 

Fanette Crystal : Pourrais-tu, en quelques lignes, présenter le E-CNCS ?

Marc Moana : L’origine  est un appel à projet du Ministère de la Culture sur les services culturels innovants. En 2009, j’ai proposé au Centre du Costume d’y répondre, étant un artiste multimédia et expérimentant Second Life depuis 2006. J’ai donc proposé, avec Aire association artefact, qui est la structure avec laquelle je travaille, le projet du E-CNCS et il a été lauréat. Nous avons commencé la mise en œuvre en mars. L’appel à projet consistait à valoriser une partie des collections du Centre du Costume qui avait été préalablement numérisé : 400 costumes mis dans une base de données, consultable sur Internet sous forme de fiches. Ce que j’ai proposé c’est de jouer avec ces costumes, qu’ici sur Second Life, chacun puisse devenir acteur du musée et non plus simple spectateur, que chacun puisse créer sa propre exposition en y intégrant du contenu, apporter ses propres créations.

Une fois sa scénographie réalisée, chacun peut l’enregistrer et la mettre dans la « Machine » et ainsi la faire partager. Chacun peut alors à son tour utiliser ces créations pour créer une nouvelle scénographie.

 Snapshot_740 

Costumes de JP Gaultier / Régine Chopinot (chorégraphe) d’après une réalisation de Marc Moana

Fanette Crystal : Parlons du concours présidé par le couturier Christian Lacroix. Y a-t-il eu beaucoup de participants ?

Marc Moana : La mise en place du concours est venue dans un second temps et la communication est partie un peu tard, mais nous voulions que le concours soit inclus dans la période d’expérimentation du projet. De ce fait, il n’y a pas eu beaucoup d’inscrits, le concours portait sur la création d’un costume et la création d’une scénographie en 3D et cela faisait peut-être beaucoup.

Fanette Crystal : Christian Lacroix dit que pour lui la mode n’est qu’un moyen parmi d’autres de « rendre théâtral le quotidien » et avoue jubiler à l’idée d’être présent là où on ne l’attend pas. Participer à un concours sur Second Life relèverait donc de la même démarche ?

Marc Moana : Oui, d’ailleurs j’aurais dû préciser que malheureusement, si Christian Lacroix a vu les créations, il n’a pas pu être présent parmi nous le jour des délibérations pour des raisons personnelles.

Fanette Crystal : Une question maintenant que beaucoup se pose : a-t-il créé un avatar ? Autrement dit, est-il venu sur la plateforme ? (sourire)

Marc Moana : Non, il n’est pas venu sur Second Life, des photographies lui ont été transmises.

 Snapshot_739

Textures de Christian Lacroix

Fanette Crystal : Est-il satisfait de cette expérience ? Y a-t-il d’autres actions en vue, avec lui ou avec d’autres couturiers ?

Marc Moana : Je n’ai pas eu de retour encore. Mais oui, il est question que nous renouvelions un concours mais c’est pour le moment au stade de la discussion, donc je ne pourrais pas donner plus d’infos pour le moment. (sourire)

Fanette Crystal : Quel est le profil des trois gagnantes  du concours ?

Marc Moana : Des étudiantes qui ne connaissaient pas du tout SL et qui ont tout appris en accéléré aussi bien qu’une créatrice qui fait des robes sur SL depuis quelques années. Des participantes qui ont finalisé dans les temps leur costume et leur scénographie.

Snapshot_745

1er prix : Anne-Claire Servant, avatar : Anne-Claire

Snapshot_742

2ème prix : Svetlana Perrin, avatar : Matriochka

Snapshot_725

3ème prix : Christine Verrier, avatar : Designer Enchanted.

Je rappelle que la création des costumes devait s’inspirer de détails de costumes réels présentés lors de la nouvelle exposition du Centre « Les insolites » (du 29 janvier au 5 mai 2011 au CNCS à Moulins).

(Marc m’autorise à prendre des photos)

Fanette Crystal : Pourrais-tu présenter la « Machine  à explorer les collections » ?

Marc Moana : Il y a 400 costumes issus des réserves du Centre du Costume. Il y a 4 thèmes :

–         danse

–         opéra

–         théâtre

–         comédie musicale.

Chaque costume numérisé a été préparé, détouré, ça a été un travail énorme. Nous les avons mis à l’échelle d’un avatar. Il y a aussi des fonds de scènes et des objets en 3D collectés sur SL, un pavillon oriental par exemple. Chacun peut choisir un costume et le poser sur la scène. Il peut alors le déplacer et en poser autant qu’il le souhaite. Les droits ont été donnés par les créateurs de reproduire leurs costumes dans Second Life. Mais tout le potentiel est dans la possibilité de créer soi-même ses propres éléments, d’importer des images et de créer ses objets 3D. Il y a aussi la possibilité de les mémoriser et de les intégrer dans la Machine et les possibilités sont infinies…

Snapshot_738

Marc Moana et sa Machine à explorer les collections

 

Fanette Crystal : Quel a été  le nombre d’utilisateurs en 2010 ? Connais-tu leur profil ? Des professionnels, des chercheurs, des historiens de l’art,  des étudiants, des curieux ? De l’artiste au néophyte ?

Marc Moana : Il faut comprendre que c’est un projet innovant et expérimental, rien ne s’est déjà fait, nous apprenons nous aussi au fur et à mesure. Il y a eu environ 2 000 visiteurs jusqu’à fin janvier, le projet ayant ouvert au public fin septembre. Il n’est pas compté les présentations publiques RL puisque le E-CNCS a été présenté lors des Journées du Patrimoine en septembre par exemple.

Fanette Crystal : Souhaites-tu ajouter quelque chose ?

Marc Moana : Juste que tout le monde est bienvenu pour participer.

 

Snapshot_730

 

E-CNCS

L’architecture au charme étrange,  une robe géante,  un espace totalement ouvert, transparent, la musique contribuent à créer une ambiance particulière et le désir de ne pas reproduire la réalité se retrouve jusque dans l’avatar de Marc Blieux.

Comme il l’exprime sur son site :

Qui n’a pas rêvé « d’avoir les clés » des musées visités et de pouvoir ainsi jouer avec les œuvres des collections, les déplacer, les agencer selon son propre imaginaire, se les approprier

Au-delà du formidable outil qu’il nous livre, dans cette approche interactive et ludique, c’est une invitation à pénétrer dans un  monde sans nul doute poétique et visionnaire.

 

Site : http://e-cncs.net

 

Publié dans « La Vague des Filles »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s